Beaux-arts : les grands peintres à l’épreuve de la colorimétrie


The Brush & Lens Time:

Pegasus Data Project

Les pigments de Van Gogh, Gauguin ou Monet sont-ils solubles dans une étude colorimétrique ?

Dans une démarche plus artistique que scientifique, Arthur Buxton (son site : www.arthurbuxton.com) nous livre des tableaux tout à fait fascinants*. Mesurant les principaux tons de couleurs des plus grandes oeuvres d’un panel de peintres du tournant du XXe siècle, cet artiste les restitue sous la forme de diagrammes circulaires qui, réalisés en séries, nous offrent une vision inédite de la palette de nuances de leurs auteurs respectifs ! Finalement, une telle démarche relève bien d’une volonté de data visualization qui n’est pas sans applications possibles dans le champ de l’histoire de l’art.

Clé de lecture : les diagrammes reproduisent toujours les 5 couleurs principales des tableaux analysés.

Claude Monet (1840-1926)

Paul Gauguin (1848-1903)

Vincent Van Gogh (1853-1890)

Henri Matisse (1869-1954)

August Macke (1887-1914)

Dix artistes sur une décennie : colorimétries comparées

Le tableau…

View original post 498 more words

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s